Assemblée constitutive du 31 octobre 1987

A la salle du Conseil communal de Lausanne.

La constitution officielle du Cercle vaudois de généalogie a eu lieu samedi après-midi 31 octobre 1987 dans la salle du Conseil communal de Lausanne. La manifestation a rencontré un succès non négligeable, puisqu'une centaine de personnes y assistait et qu'il a fallu excuser l'absence d'une trentaine d'autres...

Cette assemblée constitutive s'est tenue dans le lieu même où avait été fondée en 1910 la Société vaudoise de généalogie, aujourd'hui dissoute, ainsi que l'a rappelé en début de séance M. Jean-Pierre Chuard, lui-même ancien membre de cette Société. C'est d'ailleurs en tant que président de la Société vaudoise d'histoire et d'archéologie que M. Chuard a chargé M. Pierre-Yves Favez, animateur vaudois d'«Histoires de familles, de réunir un comité pour mettre le Cercle vaudois de généalogie sur pied à la suite de l'accueil bienveillant réservé par le public à cette émission.

Les statuts, rédigés aussi simplement que possible, ont ensuite été soumis à l'approbation de l'assemblée par M. Michel Depoisier. Quelques-uns des six articles ont suscités des discussions nourries. Puis le comité provisoire a été confirmé dans ses fonctions et M. Favez élu à la présidence du Cercle par acclamations. Après la nomination des vérificateurs des comptes, l'assemblée a adopté le principe d'une cotisation annuelle de Fr. 20.- par membre.

A ce jour, 166 des questionnaires distribuées ont été retournés dont 8 de l'étranger. C'est à partir du dépouillement des 150 premiers que M. Roger Vittoz a cerné les desiderata des personnes intéressées, puis exposé à grands traits les activités projetées dans le cadre du Cercle: si celui-ci n'établira pas lui-même les généalogies de ses membres, il s'emploiera à faciliter par la publication d'un guide des recherches et la mise en contact des intéressés les uns avec les autres. Au menu figurent des conférences, des excursions, des contacts avec les sociétés soeurs, des publications (reprise envisagées des RGV), une ouverture sur les disciplines voisines telles que la démographie, l'histoire locale et l'héraldique, des cours d'initiation à la recherche et à la paléographie, etc. M. Robert Pictet s'est ensuite attaché à décrire le bulletin de liaison projeté qui devra refléter la vie du Cercle et joindre à des articles scientifiques des contributions des membres, une rubrique «Questions-Réponses», des exercices paléographiques, des curiosités et des difficultés généalogiques, etc., ainsi que le rapport du président et la publication des comptes.

Enfin, M. Hans Peyer, président de la Société suisse d'études généalogiques, a apporté les salutations et les voeux de la Société faîtière et a remis au Cercle une collection des bulletins publiés par la Société. M. Pierre de Rougemont, président de la section neuchâteloise qui fêtera l'an prochain ses 50 ans, a exprimé son plaisir de voir que Neuchâtel n'est plus le seul groupement romand, puisque le Cercle vaudois de généalogie s'ajoute à l'Institut fribourgeois d'héraldique et de généalogie. Quant à M. Henry-Edouard pasteur, il s'est fait le porte-parole de nos voisins de Franche-Comté.

Au cours du vin d'honneur offert par le Ville de Lausanne, son délégué, M. Maurice Calame, membre du Bureau du Conseil communal, a évoqué le besoin de l'homme de retrouver ses origines au cours de son message, alors que M. Paul-René Martin, syndic de Lausanne, honorait l'assemblée de sa présence.

Pierre-Yves Favez, président.

Le Cercle est sur Facebook !

Suivez également le Cercle vaudois de généalogie sur Facebook !


Commandez la Revue 2015 !

Consultez le sommaire et commandez la Revue vaudoise de généalogie et d'histoire des familles.


Modifications